Sortie (parisienne) : Terra Data

de | 2017-05-12
"Terra Data, nos vies à l'ère du numérique"

« Terra Data, nos vies à l’ère du numérique »

… rien à voir avec Teradata, la base massivement parallèle et massivement propriétaire. Il n’y a pas que les bases de données dans la vie. Sachez décrocher de temps en temps, pour votre bien.

Une exposition temporaire se tenant du 4 avril 2017 au 7 janvier 2018 – c’est large – à la Cité des sciences et de l’industrie, Paris.  

L’exposition « Terra Data« , avec deux « r », se propose donc d’initier le visiteur aux enjeux du traitement d’information de masse. Sujet beaucoup moins accrocheur que l’autre exposition temporaire sur les bébés animaux.

En effet, comment faire comprendre à un large public les mécanismes de traitement de données ? Comment les sensibiliser aux contraintes, aux risques mais aussi aux débouchées nouvelles que cela permet ? Si vous connaissez ce domaine et qu’en fin de repas familial vous vous êtes risqué à aborder la question, vous avez dû noter que cela passe au-dessus des têtes – jeunes et moins jeunes – et qu’on enchaîne bien vite sur des sujets moins ardus comme la politique internationale Nord-Coréenne ou l’augmentation de la taxe sur les taxes.

Pourtant, vous allez voir que les organisateurs s’en tirent bien.

Jugez plutôt : dès l’entrée, deux choix vous sont proposés. Voulez-vous passer devant la caméra de reconnaissance faciale ? Voulez-vous vous connecter au Wi-Fi gratuit ? Pas d’inquiétude : les données sont conservées seulement trois heures.

Ceci fait, vous pénétrez dans la salle de l’exposition. Disons-le tout de suite : ce n’est pas bien grand, même si les parois de miroirs prétendent le contraire. Mais ce n’est pas important : l’endroit est découpé en quatre thèmes, soit une vingtaine d’ateliers . Certains sont passifs (vidéos, textes), d’autres demandent votre participation (jeux, expériences).

Au programme : algorithmes de tri (avec une expérience grandeur nature), histoire des données, Big Data, Machine/Deep Learning et applications pratiques, comme la reconnaissance d’image. A ce sujet, à mi-parcours, un atelier vous fait la démonstration d’une recherche par apprentissage : selon vos choix à l’entrée, la machine retrouve votre visage dans la foule des visiteurs et retrace votre parcours au sein de l’exposition grâce au Wi-Fi. Démonstration très efficace à entendre les commentaires des visiteurs.

Certes il y a beaucoup à lire et il faut avoir l’esprit curieux mais la clarté de l’ensemble est remarquable. Les concepteurs ont fait le maximum pour que l’information soit accessible aux néophytes. Pour les professionnels de la données, il y a quelques mises en perspectives qui valent le détour.

Vous vous en doutez, ce n’est pas le type de sortie « Fun/éclate/méga-YOLO ». Cependant, si vous passez à la Cité des Sciences et de l’Industrie, ne faites pas l’impasse : le sujet des données personnelles est déjà un point important de votre vie et cela va se renforcer. Alors prenez un peu d’avance.

Conseil de pro : beaucoup de lecture + espace modeste = privilégiez les heures creuses ! Comme souvent pour ces expositions, c’est la condition incontournable pour apprécier. Et le site officiel donne gratuitement accès à un kit de ressources pédagogiques (en PDF). Prenez la peine de la parcourir si vous ignorez tout du sujet.

Bonne visite !

 

Des problèmes ? des questions ? Exprimez-vous ! Les commentaires sont ouverts. Coquilles et fautes de grammaires sont notre lot quotidien : signalez-les nous à m.capello@dbsqware.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*